La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Sommaire en allemand
Sommaire en espagnol
Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 72 - Octobre 2013 - La résilience : plus qu'une mode ?

Résilience et adaptation climatique : une question globale ou une problématique sectorielle ?

Par Nicolas BÉRIOT,
Secrétaire général de l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (ONERC)

 

Le changement climatique désormais avéré et son accentuation prévue rendent nécessaire une démarche d’adaptation. Celle-ci donne lieu à des analyses sectorielles, mais aussi à des analyses plus générales, à différentes échelles d’espace. Dans un contexte d’incertitudes pesant sur le climat futur et de fragilités systémiques, ces études conduisent au développement de la résilience, c’est-à-dire à des actions ne se limitant pas à des mesures déterministes, mais visant plutôt le développement d’une « aptitude à s’adapter » à divers futurs possibles. La société peut sortir renforcée d’un tel processus de préparation à l’adaptation au changement climatique, en étant plus robuste, plus avertie de ses marges d’action et de ses dépendances, plus apte à tirer parti de contextes nouveaux. L’adaptation des systèmes naturels et humains connaît cependant des limites ; la protection du système climatique par l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre reste donc la plus haute des priorités.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 72 - October 2013 - Resilience: more than a fad?

Resilience and adaptation to climate changes: A global question or a sectoral problem?

Nicolas BÉRIOT,
Secrétaire général de l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (ONERC)

 

Adaptation is a necessity for dealing with climate change (a now confirmed phenomenon) and its predicted intensification. It lies at the center of sectoral and broader analyses conducted at various geographical scales. Given the uncertainty surrounding the future climate and our systemic weaknesses, these studies lead to developing resilience — to actions that, beyond deterministic measures, seek to foster an “aptitude to adapt” to various future possibilities. Society can come out of this process of preparing for an adaptation to climate change stronger and more robust, better aware of its margins of maneuver and its limitations, fitter for taking advantage of new contexts. There are, however, limits to the adaptation of natural and human systems. Protecting the “climate system” by reducing the emission of greenhouse gases is still a top priority.

Retour au sommaire


N° 72 - October 2013 - DIE RESILIENZ : MEHR ALS EINE MODE ?

Resilienz und klimatische Anpassung : eine globale Frage oder eine sektorielle Problematik ?

Nicolas BÉRIOT,
Secrétaire général de l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (ONERC)

 

Der nunmehr als Tatsache erwiesene Klimawandel und seine voraussichtliche Verschärfung machen Anpassungsstrategien notwendig. Diese erfordern sektorielle Analysen, aber auch allgemeinere Analysen auf den verschiedensten Ebenen. In einem Kontext von Unsicherheiten über das zukünftige Klima und die systemischen Brüche führen diese Studien zur Entwicklung der Resilienz, d.h. zu Vorgehensweisen, die nicht auf deterministische Maßnahmen beschränkt sind, sondern die eher auf die Entwicklung der „Fähigkeit zur Anpassung“ an mögliche Zukunftsszenarien abzielen. Die Gesellschaft kann aus einem solchen Prozess der Vorbereitung auf die Klimaveränderung gestärkt hervorgehen, da sie widerstandsfähiger ist, Handlungsspielräume und Abhängigkeiten besser einschätzen kann und in die Lage versetzt wird, aus neuen Kontexten Vorteil zu ziehen. Die Anpassung der natürlichen und menschlichen Systeme hat jedoch auch Grenzen ; der Schutz des Klimasystems durch die Verringerung des Ausstoßes an Treibhausgasen wird weiterhin oberste Priorität haben.

Retour au sommaire


N° 72 - Octubre 2013 - La resiliencia, ¿algo más que una moda?

Resiliencia y adaptación climática, ¿un problema global o sectorial?

Nicolas BÉRIOT,
Secrétaire général de l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (ONERC)

El cambio climático ya se ha confirmado y su aumento previsto hace que sea necesario adoptar un enfoque de adaptación. Éste da lugar a análisis sectoriales, pero también a análisis más generales, a diferentes escalas. En un contexto de incertidumbres sobre el clima futuro y fragilidades de los sistemas, estos estudios provocan la resiliencia, es decir a acciones que no se limitan a medidas deterministas sino más bien al desarrollo de una “capacidad para adaptarse” a diversos futuros posibles. La sociedad puede salir más fuerte de este proceso de preparación para la adaptación al cambio climático, siendo más fuerte, estando más informada de sus márgenes de acción y sus dependencias, más apta a sacar ventaja de los nuevos contextos. Sin embargo, la adaptación de los sistemas naturales y humanos tiene sus límites; la protección del sistema climático mediante la limitación de las emisiones de gases de efecto invernadero sigue siendo la más alta prioridad.

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr