La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Sommaire en allemand
Sommaire en espagnol
Télécharger gratuitement
la revue complète
 

N° 76 - Octobre 2014 - L'économie circulaire : les enjeux économiques d'une transition écologique

Les limites du recyclage dans un contexte de demande croissante de matières premières

Par François GROSSE,
Président, co-fondateur de ForCity

 

Rendre circulaire l’économie ; rendre durable son développement : voilà qui prend son sens à long terme. Des politiques publiques ne s’y attachent donc qu’à la condition que leurs effets de long terme soient potentiellement significatifs en faveur de la pérennisation des capacités de production et du bien-être de l’humanité. Or, l’analyse dynamique des flux des matières premières montre qu’en situation de croissance des consommations, il n’existe généralement pas de gestion durable des matières premières : au-delà de 1 % de croissance annuelle des consommations d’une matière, même le recyclage de la quasi-totalité des déchets n’a qu’un effet dérisoire sur la pérennisation des ressources (les gisements de minerai) et donc aussi sur les impacts cumulatifs de la chaîne d’extraction et de transformation. Il s’ensuit que la clef d’une économie circulaire est la proportion de matières recyclées contenues dans nos biens neufs, et non la proportion de nos déchets qui est recyclée.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 76 - October 2014 - The circular economy: the economic stakes of an environmental transition

The limits of recycling given a rise in the demand for raw materials

 

François GROSSE,
president and cofounder of ForCity

 

Making the economy circular and making development sustainable take on meaning in the long run. Public policies will show interest in these actions only if the long-term effects are of potential significance for the well-being of people and the durability of the economy’s productive capacities. As an analysis of the flow of raw materials shows however, there is, in general, no sustainable management of these materials in a context of rising consumption. Beyond an annual growth of 1% in the consumption of a raw material, the recycling of nearly all wastes has very little effect on making resources (at the source) last and has little cumulative impact on the chain running from extraction to manufacturing. As a consequence, the key to a circular economy is the proportion of recycled materials in new products — not the proportion of wastes that are recycled.

 

Retour au sommaire


N° 76 - Oktober 2014 -

DIE KREISLAUFWIRTSCHAFT : DIE WIRTSCHAFTLICHEN HERAUSFORDERUNGEN EINER ÖKOLOGISCHEN WENDE

Die Grenzen des Recyclings in einem Kontext zunehmender Nachfrage nach Rohstoffen

 

François GROSSE,
Président, co-fondateur de ForCity

 

Die Wirtschaft kreislauffähig machen ; ihre Entwicklung nachhaltig machen : zweckdienlich ist dies unter langfristigen Bedingungen. Staatliche Politiken unterstützen diese Zielsetzung nur, wenn die langfristigen Auswirkungen von potenzieller Bedeutsamkeit für den Fortbestand der Produktionskapazitäten und des menschlichen Wohlergehens sind. Nun zeigt die dynamische Analyse der Rohstoffströme aber, dass es in einer Situation, die durch das Wachstum des Verbrauchs gekennzeichnet ist, generell keinen nachhaltigen Umgang mit Rohstoffen gibt : bei mehr als 1 % jährlichem Wachstum des Verbrauchs eines Rohstoffes hat selbst das Recycling der Gesamtheit der Abfälle nur eine lächerlich geringe Auswirkung auf das perennierende Vorkommen der Ressourcen (Erzlager) und also auch auf die kumulativen Auswirkungen der Kette der Extraktion und der Verarbeitung. Folglich liegt der Schlüssel einer Kreislaufwirtschaft in der Proportion der wieder verwerteten Materialien, die in unseren neuen Gütern enthalten  sind, und nicht in der Proportion unserer Abfälle, die dem Recycling zugeführt wird.

 

Retour au sommaire


N° 76 - Octubre 2014 - La economía circular, los problemas económicos de una transición ecológica

Los límites del reciclaje en un contexto de creciente demanda de materias primas

 

François GROSSE,
Presidente, co-fundador de ForCity

 

Hacer que la economía sea circular; hacer que su desarrollo sea sostenible, todo esto cobra sentido a largo plazo. Las políticas públicas sólo se enfocan en este aspecto si sus efectos a largo plazo son potencialmente considerables en favor de la sostenibilidad de las capacidades de producción y el bienestar de la humanidad. Ahora bien, el análisis dinámico de los flujos de materias primas demuestra que, en situación de crecimiento del consumo, no existe generalmente una gestión sostenible de las materias primas: por encima del 1% de crecimiento anual del consumo de una materia, el reciclado de la casi totalidad de los residuos no tiene un efecto real sobre la continuidad de los recursos (los yacimientos de mineral) y, por lo tanto, sobre el impacto acumulado de la cadena de extracción y transformación.
De ello se deduce que la clave para una economía circular es la proporción de materias recicladas contenidas en nuestros bienes nuevos, y no la proporción de nuestros residuos que se reciclan.

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr