La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Sommaire en allemand
Sommaire en espagnol
Télécharger gratuitement
la revue complète
 

N° 77 - Janvier 2015 - Quel accord sur le climat en 2015 ?

Pour impliquer le secteur privé dans les financements climatiques : les mécanismes de projets de Kyoto et les politiques non conventionnelles « sumo »

Par Benoît LEGUET
Directeur, CDC Climat Recherche
et
Romain MOREL
Chef de projet, CDC Climat Recherche

 

Atteindre les objectifs fixés internationalement pour lutter contre le changement climatique ne se fera pas sans mobiliser des ressources financières du secteur privé. L’argent public, ressource rare, doit être utilisé au mieux, et notamment là où il peut exercer un effet de levier sur les financements privés. Le mécanisme pour un développement propre mis en place par le Protocole de Kyoto a permis un retour d’expérience intéressant. À la veille de la Conférence Paris Climat 2015, il faut désormais passer à la vitesse supérieure dans la mobilisation des ressources privées. L’utilisation intelligente de politiques monétaires non conventionnelles pourrait contribuer à cet objectif. De telles politiques sont utilisées par nombre de pays lorsque les circonstances macroéconomiques ou la perspective d’un risque systémique l’exigent. La remise en cause de la stabilité du climat ne constitue-t-elle pas un tel risque ?

 

Télécharger gratuitement l'article

 

Retour au sommaire


N° 77 - January 2015 - What international climate agreement in 2015?

To implicate the private sector in funding: The Kyoto mechanisms and SUMO policies

Benoît Leguet,
senior researcher on climate at the Caisse des Dépôts et Consignations
and
Romain Morel,
project head in the team on climate research at the Caisse des Dépôts et Consignations

 

Internationally set objectives in the fight against climate change cannot be reached without funding from the private sector. Public money, a scarce resource, must be used as best possible, in particular when it has a leverage effect on private funding. In this respect, feedback from the Kyoto Protocol’s clean development mechanism is of interest. On the eve of the 2015 Paris Climate Conference, we must ramp up the mobilization of private resources. Smart unconventional monetary (SUMO) policies could help us toward this goal. Several countries have adopted such policies to cope with macroeconomic circumstances or systemic risks. Is the destabilization of the climate not a risk of this sort?

 

Retour au sommaire


N° 77 - Januar 2015 - Welches internationale Klima-Abkommen im Jahr 2015 ?

Die Mitwirkung des privaten Sektors an der Klimaschutzfinanzierung : die Projektmechanismen von Kyoto und die nicht konventionellen „sumo“ – Politiken

Benoît Leguet,
Directeur de la Recherche de CDC Climat Recherche (Caisse des Dépôts et Consignations, Climat Recherche)
und
Romain Morel,
Projektleiter der Forschungsgruppe CDC Climat Recherche (Caisse des Dépôts et Consignations, Climat Recherche)

 

International festgelegte Ziele zu erreichen, um gegen den Klimawandel zu kämpfen, wird nicht möglich sein, ohne finanzielle Ressourcen im Privatsektor zu mobilisieren. Öffentliche Mittel sind eine knappe Ressource und müssen so gut es irgend geht verwendet werden, insbesondere da, wo sie einen Hebeleffekt auf private Finanzierungsmechanismen ausüben können. Der Mechanismus für eine nachhaltige Entwicklung, der durch das Kyoto-Protokoll geschaffen wurde, bietet interessante Erfahrungswerte. Vor der Pariser Klimakonferenz 2015 muss nunmehr intensiv nach Wegen gesucht werden, private Ressourcen zu mobilisieren. Die intelligente Nutzung von nicht konventionellen Geldpolitiken könnte dazu beitragen. Derartige Politiken werden von vielen Ländern angewandt, wenn die makroökonomischen Bedingungen oder die Perspektive eines systemischen Risikos es verlangen. Stellt die Bedrohung der klimatischen Stabilität nicht ein solches Risiko dar ?

 

Retour au sommaire


N° 77 - enero 2015 - ¿Qué acuerdo sobre el clima se logrará en 2015?

¿Cómo implicar al sector privado en el financiamiento climático? Los mecanismos de los proyectos de Kioto y las políticas inteligentes no convencionales (Smart Unconventional MOnetary)

Benoît Leguet,
Director de investigación de la Caja de depósito y consignaciones, departamento Investigación sobre el clima,
y
Romain Morel,
jefe de proyecto del equipo de investigación de la Caja de depósito y consignaciones, departamento de Investigación sobre el clima

 

Alcanzar las metas establecidas a nivel internacional para luchar contra el cambio climático implica necesariamente movilizar recursos financieros del sector privado. El dinero público, recurso escaso, debe utilizarse de la mejor manera posible, especialmente cuando puede producir un efecto de apalancamiento de la financiación privada. El Mecanismo de Desarrollo Limpio, establecido en el Protocolo de Kioto, ha tenido un retorno de experiencia interesante. Ahora que se acerca la conferencia de París Clima 2015, debemos pasar a la velocidad superior para movilizar los recursos privados. El uso inteligente de las políticas monetarias no convencionales (SUMO) podría contribuir a este objetivo. Estas políticas son utilizadas por muchos países cuando las condiciones macroeconómicas o la perspectiva de un riesgo sistémico lo exigen. El cuestionamiento de la estabilidad del clima, ¿no constituye dicho riesgo?

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr