La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Sommaire en allemand
Sommaire en espagnol
Télécharger gratuitement
la revue complète
 

N° 79 - Juillet 2015 - L'environnement, avec ou contre les inégalités sociales ?

Des individus rationnels sont-ils désespérement piégés dans des dilemmes sociaux ? L’analyse d’Elinor Ostrom

Par Elinor OSTROM
Économiste et politologue américaine, Prix Nobel d’Économie en 2009
et
Éloi LAURENT
(pour la traduction de l’article et la rédaction de l’introduction) (1) Économiste à l’OFCE, professeur à Sciences Po Paris et à Stanford University

 

Entre, d’une part, les marchandises purement privées et les biens publics et, d’autre part, le marché sensé répartir les premières de façon optimale et l’État qui crée et gère les seconds, n’y aurait-il pas d’autres catégories de biens et d’acteurs ? Depuis le célèbre article de Garett Hardin,The Tragedy of The Commons, paru dans la revue Science en 1968, la question semblait réglée. L’économiste, politologue et Prix Nobel américaine Elinor Ostrom, avec une grande opiniâtreté, a apporté une attention pointilleuse à la façon dont des communautés diverses assurent la gestion et l’exploitation dans le long terme de milieux naturels plus ou moins artificialisés de façon plus efficace que ne le font le marché ou l’État. Avec l’aide de nombreux autres chercheurs, elle a renouvelé les travaux sur les biens communs par son étude de la gouvernance polycentrique des ressources naturelles.

 

(1) L’article s’appuie sur des extraits de la conférence donnée par Elinor Ostrom après avoir obtenu le Prix Nobel d’Économie en 2009. Éloi Laurent, avec l’accord de l’auteure, en a effectué la traduction. L’introduction de l’article est inspirée d’une note de Roland Perez. Le présent article et le choix des divers extraits sont le fruit de la collaboration entre ces deux derniers auteurs, avec André-Jean Guérin.

 

Télécharger gratuitement l'article

 

Retour au sommaire


N° 79 - July 2015 - The environment: With or against social inequality?

Are rational individuals desperately trapped in social dilemmas? The analysis of Elinor Ostrom

Elinor OSTROM,
American economist and political scientist, Nobel Prize in Economics (2009)
and
Éloi LAURENT,
economist at OFCE, professor at Sciences Po Paris and Stanford University

 

Between purely private merchandise and public goods, between the market, which supposedly sees to an optimal distribution of private commodities, and the state, which creates and manages public goods, are there no other categories of property and players? The question seems settled once and for all since Garett Hardin’s The tragedy of the commons, a well-known article published in Science in 1968. Elinor Ostrom, an economist, political scientist and Nobel Prize winner in Economics (2009), has obstinately paid very close attention to the ways various communities provide for long-term operations and a forward-looking management of natural environments, which have been “artificialized” more effectively than either the market or government can do. With help from other researchers, she has revived work on the topic of “common goods” thanks to her study of the polycentric governance of natural resources.

 

Retour au sommaire


N° 79 - Juni 2015 - Die Umwelt - gegen die sozialen Ungleichheiten oder mit ihnen Zusammenfassungen

Sind rationale Individuen hoffnungslos in sozialen Dilemmata gefangen ? Die Analyse von Elinor Ostrom

Elinor OSTROM,
 amerikanische Wirtschaftswissenschaftlerin und Politologin, Nobelpreis für Wirtschaft 2009,
und
Éloi LAURENT,
Wirtschaftswissenschaftler am OFCE, Professor bei Sciences Po Paris und an der Stanford University

 

Gäbe es zwischen privaten und öffentlichen Gütern einerseits und zwischen dem Markt, der die Ersteren optimal verteilt, und dem Staat, der die Letzteren schafft und verwaltet, keine weitere Kategorie von Gütern und Akteuren ? Seit dem berümten Artikel  von Garett Hardin, The Tragedy of The Commons, der 1968 in der Revue Science erschien, war die Frage anscheinend geregelt.
Die amerikanische Wirtschaftswissenschaftlerin, Politologin und Nobelpreisträgerin Elinor Ostrom hat mit großer Beharrlichkeit und extrem genauer  Aufmerksamkeit beobachtet, wie verschiedene Gemeinschaften langfristig die Verwaltung und Nutzung von natürlichen, mehr oder weniger artifiziellen Milieus effizienter bewältigen als der Markt oder der Staat. Mit der Unterstützung vieler anderer Forscher hat sie die Arbeit über die gemeinsamen Güter durch ihre Studie zur polyzentrischen governance der natürlichen Ressourcen grundlegend erneuert.

 

Retour au sommaire


N° 79 - Julio 2015 - El medioambiente, ¿favorece o lucha contra las desigualdades sociales?

¿Existen individuos racionales atrapados en los dilemas sociales? El análisis de Elinor Ostrom

Elinor OSTROM,
Economista y politóloga americana, Premio Nobel de Economía en 2009,
y
Éloi LAURENT,
Economista del OFCE, Profesor de Sciences Po París y de la Universidad de Stanford

 

Entre, por una parte, las mercancías puramente privadas y los bienes públicos y, por otra parte, el mercado que se supone debe repartir las primeras de manera óptima y el Estado que crea y administra los segundos, ¿no existirían otras categorías de bienes y actores? Desde el famoso artículo de Garett Hardin, The Tragedy of The Commons, publicado en la revista Science en 1968, el interrogante parecía resuelto.
La economista, politóloga y Premio Nobel americana Elinor Ostrom, con una gran obstinación, ha analizado con especial atención la forma en que distintas comunidades manejan y explotan a largo plazo los medios naturales más o menos artificializados de una manera más eficaz que lo hacen los mercados o el Estado. Con la ayuda de numerosos investigadores, ha reiniciado los estudios sobre los bienes comunes mediante su estudio de la gobernanza policéntrica de los recursos naturales.

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr