La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Sommaire en allemand
Sommaire en espagnol
Télécharger gratuitement
la revue complète
 

N° 83 - Juillet 2016 - Où vont les sciences de l'environnement ?

Penser la convergence entre enjeux agricoles, alimentaires, écologiques et climatiques

Par Jean-François SOUSSANA
INRA, Paris

 

Au cours des cinquante dernières années, la forte croissance de la population mondiale (qui a été multipliée par 2,3) a été dépassée par celle de la production alimentaire (cette dernière ayant triplé). Paradoxalement, ce succès quantitatif n’a pas permis d’atteindre la sécurité alimentaire et nutritionnelle, puisque la sous-alimentation chronique touche encore près de 820 millions de personnes, alors que 2 milliards souffrent de carences en micronutriments et qu’un autre milliard présente un risque accru de maladies métaboliques chroniques liées à l’obésité. Au cours de cette période, l’augmentation de la production alimentaire mondiale a résulté pour près de 90 % de l’intensification de la production agricole et pour un peu plus de 10 % de l’accroissement des surfaces cultivées et pâturées, celles-ci s’étant étendues de 15 %. La croissance de la production agricole a généré de nombreuses externalités négatives (déforestation, perte de biodiversité, dégradation des sols, pollution de l’eau et de l’air, augmentation des émissions de gaz à effet de serre). Après plusieurs décennies, leurs  conséquences sont devenues importantes au point de réduire le potentiel de production agricole lui-même.

 

Télécharger gratuitement l'article

 

Retour au sommaire


N° 83 - July 2016 - Where is environmental science headed?

Thoughts about converging issues related to agriculture, the food supply, environment and climate

Jean-François Soussana,
National Institute of Agronomic Research (INRA), Paris

 

Over the past fifty years, the rate of increase in food production has tripled, thus outpacing the strong growth of the world’s population (multiplied by 2,3). This quantitative success has, paradoxically, not secured the supply of food and nutrition since nearly 820 million people are still undernourished, two billion suffer from micronutrient deficiencies, and another billion stand a high risk of chronic metabolic pathologies related to obesity. During this period, the world’s rising food supply has come from intensified farming practices for approximately 90% and, for the remaining 10%, from using 15% more land for fields and pastures. The growth in agricultural output has had several negative externalities: deforestation, loss of biodiversity, the impoverished soil, polluted water and air, rising greenhouse gas emissions. After several decades, these effects have augmented to the point of reducing the potential of agricultural output.

 

Retour au sommaire


N° 83 - Juli 2016 - Wohin entwickeln sich die Umweltwissenschaften ?

Nachdenken über die Konvergenz von landwirtschaftlichen, ernährungswissenschaftlichen , ökologischen und klimatischen Zielsetzungen

Jean-François Soussana,
INRA, Paris

 

Im Laufe der letzten fünfzig Jahre wurde das starke Wachstum der Weltbevölkerung (die sich mehr als verdoppelt hat) von demjenigen der Nahrungsmittelproduktion (die sich verdreifacht hat) übertroffen. Paradoxerweise konnte durch diesen quantitativen Fortschritt keine Ernährungssicherheit erreicht werden, denn die chronische Unterernährung betrifft noch fast 820 Millionen Menschen, während 2 Milliarden unter einem Mangel an Mikronährstoffen leiden und eine weitere Milliarde mit einem gesteigerten Risiko chronischer Stoffwechselkrankheiten lebt, die auf Fettleibigkeit zurückzuführen sind. Während dieser Periode resultierte das Wachstum der weltweiten Nahrungsmittelproduktion um fast 90 % aus der Intensivierung der landwirtschftlichen Produktion und um mehr als 10 % aus der Zunahme der bestellten und beweideten Nutzflächen, die sich um 15 % ausgedehnt haben. Das Wachstum der landwirtschaftlichen Produktion hatte eine Vielzahl negativer Begleiterscheinungen zur Folge (Abholzung, Verlust der Artenvielfalt, Bodendegradation, Verschmutzung des Wassers und der Luft, zunehmender Ausstoß von Treibhausgasen). Nach mehreren Jahrzehnten haben diese Auswirkungen ein Ausmaß erreicht, das das Potenzial der landwirtschaftlichen Produktion beeinträchtigen kann.

 

Retour au sommaire


N° 83 - Julio 2016 - ¿Cuál es el futuro de las ciencias del medioambiente?

Problemas agrícolas, alimentarios, ecológicos y climáticos

Jean-François Soussana,
INRA (Instituto Francés de Investigación Agrícola), París

 

Durante los últimos 50 años, el fuerte crecimiento de la población mundial (que ha aumentado en un 230%) ha sido superado por la producción de alimentos (que ha aumentado en un 300%). Paradójicamente, este aumento cuantitativo no ha permitido alcanzar la seguridad alimentaria y nutricional, ya que la desnutrición crónica afecta a casi 820 millones de personas, al mismo tiempo que 2000 millones sufren de una deficiencia de micronutrientes y 1000 millones corren un mayor riesgo de contraer enfermedades metabólicas crónicas relacionadas con la obesidad. Durante este periodo, el desarrollo de la producción alimentaria mundial es el resultado, en casi un 90%, de la intensificación de la producción agrícola y, en un poco más del 10%, del aumento de las superficies de cultivo y herbazales que han crecido en un 15%. El crecimiento de la producción agrícola ha tenido muchos efectos negativos (deforestación, pérdida de biodiversidad, degradación de suelos, contaminación del agua y del aire, aumento de las emisiones de gases de efecto invernadero). Tras varias décadas, sus consecuencias son cada vez más importantes hasta el punto de reducir incluso el mismo potencial de producción agrícola.

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr