La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Sommaire en espagnol
Télécharger gratuitement
la revue complète
 

N° 87 - Juillet 2017 - Transition numérique et transition écologique

Numérique et écologie

Par Françoise BERTHOUD
Directrice du GDS EcoInfo, LPMMC, UMR 5493, CNRS/UJF

 

Juxtaposer dans une même phrase « numérique » et « écologie » n’est pas neutre. Il règne dans nos sociétés une croyance dans le pouvoir quasi magique du numérique d’être à même de résoudre les défis écologiques. Certes, nous sommes tous plus ou moins conscients que la consommation énergétique des équipements impliqués n’est pas négligeable et qu’il convient d’y prêter une attention particulière, de même qu’aux déchets générés, mais cela ne modifie en rien notre croyance collective ni nos actes. Entre vocabulaire flou, informations parcellaires ou simplifiées à l’extrême, contrevérités et idées reçues, il est difficile de se faire une idée précise de l’état de nos connaissances sur les impacts environnementaux des technologies numériques. C’est pourquoi il semble nécessaire aujourd’hui d’en revenir à des éléments factuels et d’éviter de précipiter une nouvelle catastrophe écologique. Il convient surtout de penser le numérique comme un outil d’aide à la transition écologique en restant conscients des défis qu’il s’agira de relever dans le monde numérique lui-même.
Dans cet article, nous proposons un éclairage critique sur quatre idées fausses ; cette démarche nous donnera l’opportunité de revenir sur les informations les plus critiques relatives aux impacts négatifs des TICs.

 

Télécharger gratuitement l'article

 

Retour au sommaire


N° 87 - July 2017 - The digital and environmental transitions

Digital technology and the environment

 

Françoise Berthoud,
director of GDS EcoInfo, LPMMC, UMR 5493, CNRS/UJF

 

Juxtaposing in a single sentence “digital” and “environmental” does not leave us indifferent. In our societies, a belief prevails in the quasi magical power of information and communications technology to find solutions for environmental problems. True, we are more or less aware that we should not turn a blind eye to the consumption of energy by digital objects, nor to the related wastes. However this does not change one iota our collective belief, nor our actions. Between a fuzzy vocabulary, bits of utterly simplified information, “alternative facts” and fixed ideas, it is hard to form an accurate idea about the state of current knowledge on digital technology’s environmental impact. For this reason, let us return to the facts and avoid rushing into a new environmental catastrophe. We should see digital technology as a tool assisting the environmental transition but should also remain aware of the problems that will crop up in a digitized world. A critique of four false ideas provides the opportunity to review critical pieces of information about information and communications technology’s negative effects…

 

Retour au sommaire


N° 87 - Julio 2017 - Transición digital y transición ecológica

Mundo digital y ecología

 

Françoise Berthoud,
Directora del GDS EcoInfo, LPMMC, UMR 5493, CNRS/UJF

 

Utilizar en una misma frase las palabras "digital" y "ecología" no es una decisión neutra. En nuestras sociedades existe una creencia en el poder casi mágico que tiene lo digital para resolver los problemas ambientales. Es cierto que estamos todos más o menos conscientes de que el consumo energético de los equipos implicados es considerable y que conviene prestarles una atención particular, al igual que a los residuos generados, pero esto no altera nuestra creencia colectiva ni nuestros actos. Entre vocabulario ambiguo, informaciones parciales o extremamente simplificadas, mentiras y mitos, es difícil hacerse una idea clara del estado de nuestros conocimientos sobre los impactos ambientales de las tecnologías digitales. Por ello, parece necesario analizar las pruebas y evitar a toda costa una nueva catástrofe ecológica. Conviene también pensar en lo digital como una herramienta de ayuda a la transición ecológica siendo conscientes de los retos que se deberán afrontar en el mismo mundo digital.
En este artículo se propone un análisis crítico de cuatro ideas falsas; esto nos brinda la oportunidad de estudiar la información más crítica sobre los impactos negativos de las TIC.

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr