La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2019
2018
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2018
2017
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
 
Responsabilité & Environnement
2019
2018
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2018
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2019
2018

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2019
Toutes les années
 

 

 

         
 

 

Responsatilité & Environnement - N° 93 - Janvier 2019 - L’économie du nouveau mix électrique

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 93 - Janvier 2019 - L’économie du nouveau mix électrique

Les énergies intermittentes : jusqu’où ?

Par Jean-Pierre HAUET
Équilibre des Énergies, président du Comité scientifique

 

Dans cet article, nous nous sommes efforcé d’apporter une réponse à une question fortement débattue : quelle part doit-on réserver aux énergies intermittentes, essentiellement le solaire et l’éolien, dans le mix électrique ?
Les aspects méthodologiques qui devraient être pris en compte sur le plan économique sont exposés : ils consistent à comparer les coûts complets de ces formes d’énergie avec la valeur économique des kWh électriques produits. Cette analyse montre, qu’à un instant donné, les prix de revient et la valeur économique sont des fonctions non linéaires du taux de pénétration. Des phénomènes de saturation et de moindre acceptabilité affectent les coûts. Quant à la valeur économique, la variabilité dans le temps, les aléas de prédictibilité et la non-concordance entre les lieux de production et ceux de consommation se traduisent par des décotes qui peuvent devenir très importantes.
L’optimum économique qui en résulte évolue dans le temps, à la faveur de l’abaissement des coûts, notamment. Cependant, la part des énergies intermittentes aujourd’hui dépend essentiellement de l’effort financier que l’on est prêt à leur consacrer. Il serait souhaitable que des études technico-économiques d’optimisation du mix électrique soient menées, qui prennent en compte l’ensemble des paramètres pertinents.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 93 - January 2019 - The economics of the new electricity mix

Intermittent energy sources: How much?

 

Jean-Pierre Hauet,
chairman of the scientific committee, Équilibre des Énergies

 

What proportion of energy from intermittent sources (mainly solar and wind power) should figure in the electricity mix? This question has spurred heated discussions. Methodologically and economically, the full costs of these forms of energy should be compared with the economic value of the kilowatts generated. As this analysis shows, the cost price and economic value are, at any given moment, nonlinear functions of the penetration rate. Whereas costs are affected by two factors, saturation and lesser acceptability, the economic value has to be discounted considerably owing to three factors: the variability of production over time, the contingency of predictability, and the lack of congruency between places of production and of consumption. The resulting economic optimum evolves over time, especially as costs fall. Nonetheless, the share of intermittent energy sources depends mainly on the financial effort that we are willing to make. Technical and economic studies of how to optimize the electricity mix should be made that take account of all relevant parameters.

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr