La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
   
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

 

         
 

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

Février 2011 - Mutations du travail et place de l'ingénieur

Les ingénieurs du corps des mines et l’évolution de la sécurité du travail minier aux XIXe ET XXe siecles

par Jean-Louis ESCUDIER
Chargé de recherche C.N.R.S./LAMETA

 

La loi du 21 avril 1810 et ses décrets d’application ont confié au corps des Mines le contrôle de l’industrie minière. Les ingénieurs des Mines se virent donc investis d’un rôle central dans la prévention et l’analyse des accidents miniers. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, ils furent souvent sollicités par l’exécutif et la représentation parlementaire dans le processus d’élaboration d’un système de protection sociale minière.

 

Bien qu’indirecte, l’influence des ingénieurs des Mines n’en est pas moindre en termes de diffusion des savoirs : ils furent impliqués dans le dispositif de formation des ingénieurs-élèves, des ingénieurs d’exploitation et des agents de maîtrise. Enfin, l’activité du Conseil général des Mines et de certains ingénieurs fut déterminante en matière de recherche sur la sécurité minière, tant dans le cadre des exploitations privées que sous le régime des houillères nationalisées.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


February 2011 - Changes in work and  the place of engineers

Mining Corps engineers and changes in occupational safety in mine work during the 19th and 20th centuries

Jean-Louis ESCUDIER
Chargé de recherche C.N.R.S./LAMETA

 

The act of 21 April 1810 and its enabling decrees conferred control over the mining industry in France on the Mining Corps. The engineers in this corps were assigned a key role in preventing and analyzing mining accidents. During the second half of the 19th century, the executive and legislative branches of government often asked them to play a part in drawing up a welfare system for miners. The influence of these engineers, though indirect, was also important in the diffusion of know-how. They were involved in training not only engineering students but also foremen and engineers in the mines. Furthermore, the activities of the Conseil Général des Mines and of certain engineers proved decisive in research on safety in both privately and publicly owned mines.

Retour au sommaire


Februar 2011 - DIE WANDLUNGEN DER ARBEIT UND DIE ROLLE DES INGENIEURS

Die Ingenieure des corps des mines und die Entwicklung der Arbeitssicherheit im Bergbau im 19. und 20. Jahrhundert

Jean-Louis ESCUDIER
Chargé de recherche C.N.R.S./LAMETA

 

Mit dem Gesetz vom 21. April 1810 und seinen Durchführungsverordnungen wurde dem corps des Mines die Aufsicht über die Bergbauindustrie übertragen. So wurden die ingénieurs des Mines mit einer zentralen Rolle in der Verhütung und Analyse von Bergbauunglücken betraut. In der zweiten Hälfte des 19. Jahrhunderts wurden sie im Prozess der Ausarbeitung eines Sozialversicherungssystems für die Bergbauindustrie oft von der Regierung und den Volksvertretern zu Rate gezogen. Der Einfluss der ingénieurs des Mines ist zwar indirekt, darf aber hinsichtlich der Wissensvermittlung nicht als gering veranschlagt werden : sie waren an der Ausbildung der ingénieurs-élèves, der Betriebsingenieure und der Industriemeister beteiligt. Und schließlich war die Tätigkeit des Conseil général des Mines und bestimmter Ingenieure in der Forschung auf dem Gebiet der Grubensicherheit sowohl in privaten Betrieben als auch in nationalisierten Steinkohlengruben von ausschlaggebender Bedeutung.

Retour au sommaire


Febrero 2011 - Mutaciones del trabajo y rol de los ingenieros

Los ingenieros del cuerpo de minas y la evolución de la seguridad del trabajo minero en los siglos XIX y XX

Jean-Louis ESCUDIER
Chargé de recherche C.N.R.S./LAMETA

 

La ley del 21 de abril de 1810 y sus decretos de aplicación confiaron al cuerpo de Minas el control de la industria minera. De esta forma, los ingenieros de minas jugaron un papel central en la prevención y el análisis de los accidentes mineros. En la segunda mitad del siglo XIX, a menudo fueron solicitados por la rama ejecutiva y los representantes parlamentarios en el proceso de elaboración de un sistema de protección social minera. Aunque fuese indirecta, la influencia de los ingenieros de minas no es menor en términos de difusión del conocimiento: se implicaron en el dispositivo de formación de los ingenieros-alumnos, de los ingenieros de explotación y los agentes de control. Por último, la actividad del Consejo general de las Minas y de algunos ingenieros fue determinante en cuanto a la investigación sobre la seguridad minera, tanto en el contexto de las explotaciones privadas como bajo el régimen de las minas de carbón nacionalizadas.

Retour au sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr