La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 

 
 

   linkedin

Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2022
2021
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2022
2021
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online selection
 
Responsabilité & Environnement
2022
2021
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2022
2021
Toutes les années
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2022
2021

Toutes les années 

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2022
Toutes les années
   

 

 

         
 

 

Réalités Industrielles - Novembre 2021 - La  compétitivité de la France au sein de l’Europe

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

 

Novembre 2021 - La compétitivité de la France au sein de l’Europe

Compétitivité et santé

Par Olivier BOGILLOT
Président de Sanofi France

 

La crise sanitaire a replacé le secteur de la santé au rang de priorité stratégique de la France et de l’Union européenne. L’un de ses enjeux majeurs est la revue en profondeur des politiques bud­gétaires de baisse des prix qui ont, depuis plus d’une décennie, obéré la croissance nécessaire aux investissements privés, et ainsi fragilisé l’outil industriel, éloignant du territoire des activités de production et les emplois correspondants. Durant la crise, des initiatives exceptionnelles se sont développées sous l’action des industriels des produits de santé : ce sont des collaborations pour produire le plus de doses de vaccin possible, la mise en commun de données relatives au génome du virus de la Covid-19 ou des investissements pour permettre des reconversions indus­trielles et des capacités de production.
Pour la France, le potentiel que recouvre la possibilité pour elle de devenir le leader européen en produits de santé est certain, à la condition que les facteurs nécessaires au soutien d’une indé­pendance de la production chimique, de la bioproduction et de l’essor du numérique soient réunis.
Des moyens financiers considérables sont déjà mobilisés au niveau budgétaire (en France et en Europe), mais aussi par le biais de projets particuliers (PIIEC) ou de la création d’une agence de prospective (HERA). Des initiatives contribuant à concrétiser ces ambitions émergent déjà, comme la création d’un leader européen dans la production de principes actifs (EuroApi), le déve­loppement de l’Alliance France bioproduction ou encore le Campus Biotech Digital, dont l’objectif est de développer les compétences de demain dans ces activités.
Dès lors que la France et l’Europe considèrent la santé comme un secteur stratégique, elles doivent se doter de stratégies à plus long terme, définir des politiques volontaristes d’accompa­gnement de ce secteur et investir dès maintenant pour assurer les innovations de demain, en intégrant toutes les dimensions indispensables à ces succès, comme la gestion des données en santé ou les plateformes d’analyse des données de vie réelle.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


November 2021 - French competitiveness within Europe

Competitiveness and health

 

Olivier Bogillot,
president of Sanofi France

 

COVID-19 has made the healthcare sector a strategic priority for France and the European Union. A major issue is to overhaul the budgetary policies based on cutting prices that have, for more than a decade, hampered the necessary growth in private investments and thus jeopardized this industrial tool, as plants and the jobs there have been moved out of the country. During the crisis, companies producing health products took part in exceptional initiatives: cooperative efforts to produce as many doses of vaccine as possible, the pooling of data on the genome of the SARS-CoV-2 virus, and the investments made to reconvert plants and production facilities. France has the potential of becoming the leading health product supplier in Europe on condition that the necessary factors are brought together for supporting its independence in bioproduction, chemistry and digital technology. Considerable financial means have been mustered in budgets (France’s and Europe’s), through projects (PIIEC) and via the creation of an agency of prospective studies (HERA). Efforts are already being made to realize these ambitions, such as the creation of a European leader (EuroApi) in the production of active principles, the development of Alliance France Bioproduction, and the Biotech Digital Campus, which has the objective of fostering the skills needed in this field of activity. Once France and Europe consider health to be a strategic sector, they will have to draft long-term strategies and policies for accompanying the healthcare sector; and investments for future innovations will have to be made by taking account of all the dimensions indispensable for success in this sector, such as data management and platforms for data analytics.

 

Retour au sommaire

 


 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr