La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

N° 26 - Mars 1992 avec notamment :

  • Dossier : la concurrence
  • Service public : tout informatiser ?
  • Le paradoxe du marketing

Consulter le numéro complet

 


Editorial par Michel MATHEU

Rédacteur en chef des Annales des Mines


Dossier : La concurrence

 

VARIATIONS SUR LE THÈME DE LA CONCURRENCE- INTRODUCTION

H. DUMEZ et A. JEUNEMAÎTRE

Comment créer la concurrence là où elle n'existe pas ? En créant le marché. Comment créer le marché ? En privatisant. Et c'est là que les difficultés commencent. dans des pays sans épargne.

 

EUROPE CENTRALE : PRIVATISATION ET ÉCONOMIE DE TRANSITION

S. ESTRIN

Comment créer la concurrencelà où elle n'existe pas ? En créant le marché. Commentcréerle marché ? En privatisant.Et c'estlà que les difficultés commencent dans des pays sans épargne.

 

QUELLE CONCURRENCE EN TCHÉCOSLOVAQUIE ?

J.-L. DELPEUCH

La privatisation suffira-t-elle à relancer les économies d'Europe centrale ? Analyse d'un témoin engagé : il faudra faire sauter d'autres verrous pour créer un vrai jeu concurrentiel.

 

A QUOI RECONNAÎT-ON UNE PRATIQUE ANTICONCURRENTIELLE ? LE CAS DES RELATIONS PRODUCTEURS-DISTRIBUTEURS

F. JENNY

Vendre le même produit à deux distributeurs pour des prix différents. est-ce discriminatoire ? Pas forcément. répond le Conseil de la concurrence : l'enseigne du distributeur a une valeur pour le producteur qui a le droit d'en tenir compte.

 

L'ADVOCATUS ECONOMICUS

L. KARPIK

Un client qui veut choisir entre plusieurs avocats ignore les prix de leurs services, et ne peut pas connaître d'avance l'effet de leurs prestations. Et pourtant, il y a concurrence !

 

ASYMÉTRIES D'INFORMATION, QUALITÉ DES PRODUITS ET CONTRATS

A. PERROT

Un marché où le fournisseur dispose d'informations auquel le client n'a pas accès est-il déséquilibré ? Oui et non : le client peut exiger des contrats bien faits, le fournisseur peut trouver intérêt à distiller quelques informations.

 

LE BRAS DE FER CONCURRENTIEL ENTRE L'ETAT ET LES FIRMES.
LE CAS DU MARCHÉ DE LA BIÈRE EN GRANDE-BRETAGNE

H. DUMEZ et A. JEUNEMAÎTRE

Depuis le XVI• siècle, les brasseurs anglais tiennent les pubs. L'Etat, qui voudrait instiller un peu de concurrence dans le marché de la bière. a perdu la première bataille. A-t-il perdu la guerre ?


DÉBATS

 

LES FUSIONS... ET APRÈS ? COMPTE RENDU DU NEUVIÈME RENDEZ-VOUS DES ANNALES DES MINES

F. VALERIAN

A chaque fusion, on ne manque pas d'annoncer que un plus un égale trois. Si l'on va y voir quelques années après, la prévision est parfois vérifiée, mais souvent aussi un plus un égale... moins de deux.

 

LA VISION DE LONG TERME L'EMPORTE TOUJOURS SUR LA VISION
DE COURT TERME

H. MONOD interviewé par F. VALERIAN et M. MATHEU

Il n'y a pas de recette universelle pour réussir les fusions. c'est vrai. Mais inversement, on peut affirmer qu'une fusion qui n'est pas penséeà long terme échouera presque certainement.


EN QUÊTE DE THÉORIE

 

CONVENTION ET MARKETING.« j'EN Al RÊVÉ, SONY L'A FAIT»

G . MARION et P.-Y. GOMEZ

J'ai rêvé que Sony ferait le produit que je rêvais que Sony ferait... Une publicité d'allure anondine repose à y regarder de près, sur un jeu de miroirs infini entre producteur et consommateur Comment briser ces réflexions sans fin ?


L'ÉPREUVE DES FAITS

 

POUR UNE MODERNISATION RAISONNABLE DU SERVICE PUBLIC.
L'EXEMPLE DE L'INFORMATISATION DE LA GESTION DES CANTINES SCOLAIRES

D. RIGAUD, J. TESSIER, F. LEFEBVRE et F. PALLEZ

Dans les communes comme dans les usines. une solution "semi-automatique" peut être plus commode pour l'utilisateur et plus facile à gérer que le «tout-automatique".

 

L'INGÉNIEUR ET LE SOCIOLOGUE. DÉBAT AUTOUR DES ARTICLES
DE C. RIVELINE ET E. FRIEDBERG

D. FIXARI et F. PAVE

L'ingénieur et le sociologue qui étudient la gestion des organisations sont-ils au fond d'accord ? Ou au contraire leurs présupposés sur la vie sociale les opposent-ils de façon irréconciliable ?


RÉSUMÉS ÉTRANGERS

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr