La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2016
2015
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2016
2015
Toutes les années
 
Responsabilité & Environnement
2016
2015
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2016
2015

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2016
Toutes les années
 

Numéros anciens des Annales des Mines 1794-1914

 

 

 

         
 

 

 

 

 

N° 48 - Juin 1997avec notamment :

  • Albert Merlin, économiste d'entreprise
  • Les ressources imprévues d'une culture
  • Stratégie et changement chez Usinor

Editorial par Pascal LEFEBVRE


TÉMOIGNAGES

ALBERT MERLIN ET LA CULTURE ECONOMIQUE DANS L’INDUSTRIE

Entretien avec Albert MERLIN
Directeur de la revue Sociétal
Par Bernard COLASSE
Université de Paris Dauphine
et Francis PAVE
Centre de Sociologie des Organisations

Les entreprises industrielles dotées d’un service des études économiques restent assez peu nombreuses. Parmi elles, la Compagnie de Saint-Gobain fut l’une des premières à s’ouvrir à la culture économique. Albert Merlin, qui y fut longtemps l’animateur de ce département, évoque le rôle délicat de l’économiste d’entreprise, entre " intellectuel " et " opérationel ".


REALITES MECONNUES

LES RESSOURCES IMPREVUES D’UNE CULTURE

Par Philippe D’IRIBARNE
Gestion et Société – CNRS

Comment une entreprise multinationale intégre-t-elle des outils de gestion nouveaux, issus en particuliers de la culture organisationnelle japonaise, dans des usines étrangères à cette culture ? Y a-t-il substitution pure et simple des modèles culturels ? Ou élaboration d’un compromis ? Ou bien encore s’agit-il de faux semblants mis en œuvre sous une contrainte plus ou moins affichée ?
L’exemple de SGS Thomson à Casablanca montre que si l’apport de l’entreprise a joué un rôle décisif, cela a été en mobilisant des ressources de la culture locale, habituellement inexploitées dans un tel contexte.


L’EPREUVE DES FAITS

LES AUTOROUTES DE L’INFORMATION SUR LE CHEMIN DES ECOLIERS

Par Jean-Philippe BONNET
Ingénieur-élève des Ponts et Chaussées

Malgré les nombreux espoirs que suscitent les progrès technologiques en matière de télécommunication et de traitement numérique, les applications concrètes des autoroutes de l’information sont longues à voir le jour. L’histoire de la naissance d’un réseau de télédiagnostic au Québec montre que ces autoroutes empruntent parfois des chemins détournés.

COHERENCE DE LA STRATEGIE PRODUIT RENAULT

Par Jean-Marc POINTET
CEDI et CREI de l’Université Paris - Nord – GERPISA – Réseau international

Avec les évolutions de l’industrie automobile européenne, de nouvelles règles concurrentielles complexes se mettent en place. Les constructeurs engagent alors de profondes mutations stratégiques, positionnant différemment leurs produits. Mais comment une firme passe-t-elle d’un modèle de réactivité aux modifications de son environnement à un modèle inverse de proactivité où elle génère elle-même le changement ? L’étude de l’évolution des stratégies produit de Renault apporte quelques éléments de réponse.

DEREGLEMENTATION EUROPEENNE ET ALLIANCES AVEC LES ENTREPRISES AMERICAINES

Le cas du transport aérien
Par Olivier SAISSI
Docteur en Gestion

Le récent rapprochement entre Air France et les deux géants américains du transport aérien, Delta et Continental Airlines, montre combien les stratégies d’alliance entre grands transporteurs sont devenues cruciales face aux nouvelles règles générées par la libre concurrence. Mais, au-delà de ces enjeux sectoriels et après quelques déconvenues, une question plus générale se pose : est-il possible de s’allier avec un partenaire qui ne respecte pas toujours les règles qu’il a lui-même fixées ?


MOSAÏQUE

 

LA SEDUCTION DE L’INTERDIT
A propos de l’ouvrage dirigé par J. GIRIN et M. GROSJEAN, " La transgression des règles au travail "
L’Harmattan, collection Langage et Travail, 1996
Par Daniel FIXARI
Centre de Gestion Scientifique, Ecole des mines de Paris

 

MATIERE A PENSER
A propos du livre de J-P Warnier, " Le paradoxe de la marchandise authentique "
Imaginaire et consommation de masse, L’Harmattan, 1994
Et du livre de J-P Warner et C Rosselin C., " Authentifier la marchandise.
Anthropologie critique de la quête d’authenticité "
L’Harmattan, 1996
Par Romuald NORMAND
EMESS – Groupe de Sociologie politique et morale

 

TRAVAIL ET CITOYENNETE
A propos du livre de Dominique Schnapper, " Contre la fin du travail "
Paris, Textuel, 1997
Par Arnaud TONNELE
Bossard Consultants

 

A LA RECHERCHE D’UNE NOUVELLE EFFICIENCE
A propos du livre de Philippe Zarifian, " le travail est l’événement "
Paris, l’Harmattan, collection Dynamiques d’entreprises, 1995
Par Michel NAKHLA
Professeur à l’Institut National Agronomique –Paris

 

LA CONFIANCE EST-ELLE RENTABLE ?
A propos du livre de Caroline Mothe, " Comment réussir une alliance en Recherche et Développement ? "
L’Harmattan, 1997
Par Thierry WEIL
Ecole des mines de Paris


SUR LE VIF

LA TRANSPARENCE DU TEXTE : POUR MESURER SA LISIBILITE

Par Louis TIMBAL-DUCLAUX
Direction Etudes et Recherches – EDF

Quelles que soient les qualités et l’efficacité des formules de lisibilité, rien de plus fastidieux que de compter le nombre de mots et autres facteurs qui sont à la base de leurs calculs. Avec les méthodes exposées ci-dessous tout devient simple et stimulant. Il suffit de deux crayons marqueurs, un vert, un rouge, on souligne certaines parties de texte, on compare les surfaces vertes et rouges. Et on en déduit probablement plus d’information sur la lisibilité des textes ainsi testés.


HIER ET AUJOURD’HUI

DE LA STRATEGIE DES SITES A LA STRATEGIE DE GROUPE

Contingence et changement chez Usinor
Par Eric GODELIER
Maître de conférences – Université Paris VIII

Tour à tour encensée, critiquée, condamnée, la société Usinor a, durant ces cinquante dernières années, été au cœur de l’histoire industrielle, politique et sociale de notre pays. La quiétude de la récente privatisation d’Usinor-Sacilor prouverait-elle que la sidérurgie, longtemps symbole de la grandeur et de l’indépendance nationales, est devenue une industrie comme les autres ? L’intégration d’usines aux traditions sociales et techniques locales fortes au sein d’une stratégie unifiée a nécessité vingt ans de nombreux conflits et drames humains. Elle nous pousse à nous interroger sur la théorie de la contingence et les concepts de stratégie et de changement.


RÉSUMÉS ÉTRANGERS

 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr