La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 113 - Septembre 2013

Réseau ferré, mobilités spatiales et dynamiques des territoires

Par Pierre MESSULAM
Responsable de la direction de la Stratégie, de l’Innovation, de la Recherche et de la Régulation de la SNCF

et
Nacima BARON
Professeur à l’Université Paris Est, membre du laboratoire Ville Mobilité Transports.

 

L’article interroge l’évolution en France des interactions entre la structure des réseaux ferroviaires dédiés aux voyageurs, l’évolution du réseau urbain et les comportements de mobilité des Français. Cet article se décline en trois étapes. La première, plutôt historique, analyse le réseau depuis le début de sa construction au XIX e siècle jusqu’à nos jours, parallèlement à l’étude des dynamiques urbaines et productives de l’espace français. Nous montrerons comment le rail a modelé le système des relations entre les villes et comment l’offre ferroviaire a accompagné les évolutions de la mobilité des Français, avec l’apparition de nouveaux choix résidentiels et de nouveaux usages de l’espace et du temps. Cette réflexion à conduit à trois propositions qui ont été examinées dans le cadre de la discussion sur le schéma national de mobilité. Premier constat, l’investissement ferroviaire dans les grands pôles métropolitains apparaît prioritaire, et doit intégrer une gestion décloisonnée de lignes intra et périurbaines ainsi qu’une intermodalité renforcée. Ensuite, le développement de lignes à grande vitesse peut être réaffirmé, mais en gardant une vision plus sélective et connectée de celles-ci avec les réseaux européens. Enfin, une réarticulation des dessertes ferroviaires des zones rurales apparaît indispensable, elle doit se réaliser en lien avec une offre routière repensée pour accompagner les mobilités individuelles.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 113 - September 2013

The rail network, geographical mobility and territorial dynamics

Pierre MESSULAM
Responsable de la direction de la Stratégie, de l’Innovation, de la Recherche et de la Régulation de la SNCF

et
Nacima BARON
Professeur à l’Université Paris Est, membre du laboratoire Ville Mobilité Transports.

 

How are the relations between the rail grid for passengers, the urban network for commuters and the mobility of the French changing? This historical analysis of the rail system since it was laid in the 19th century till our times focuses on the changing geography of urban development and industry in France. The railroad has shaped the system of relations between towns; and the supply of rail services has responded to changes in the mobility of the French population, given new choices about the place of residency and new uses of space and time. These considerations lead to three proposals, which were examined during discussions about a “national schema of mobility”. First of all, investing in rail services in major metropolitan areas is a priority to be taken into account through a decomparmentalized management of rail lines inside and surrounding these areas and a reinforced mixture of forms of transportation. Secondly, the development of high-speed lines can be maintained but with a narrower focus on interconnections with European rail networks. Thirdly, the servicing of stations in rural areas should be redesigned in view of the possibilities for traveling by road so as to support individual mobility.

Retour au sommaire


N° 113 - September 2013

EISENBAHNNETZ, MOBILITÄTEN UND REGIONALE DYNAMIKEN

Pierre MESSULAM
Responsable de la direction de la Stratégie, de l’Innovation, de la Recherche et de la Régulation de la SNCF

et
Nacima BARON
Professeur à l’Université Paris Est, membre du laboratoire Ville Mobilité Transports.

 

Der Artikel setzt sich damit auseinander, auf welche Weise sich in der Geschichte Frankreichs die Struktur der Eisenbahnnetze für die Personenbeförderung, die Entwicklung der städtischen Verkehrsnetze und das Mobilitätsverhalten der Franzosen wechselseitig beeinflusst haben. Dieser Artikel gliedert sich in drei Abschnitte. Der erste, vornehmlich historische Teil analysiert das Eisenbahnnetz seit dem Baubeginn im 19. Jh. bis zur Gegenwart, parallel zur Analyse der städtischen und wirtschaftlichen Dynamiken auf dem französischen Territorium. Wir werden zeigen, wie die Eisenbahn das System der Beziehungen zwischen den Städten geprägt hat und wie das Angebot an Zugverbindungen die Entwicklungen der Mobilität der Franzosen beeinflusst hat, da es neue Möglichkeiten eröffnete, den Wohnsitz zu wählen, und die Voraussetzung für neue Nutzungsweisen von Raum und Zeit schuf. Auf diesen Betrachtungen basieren drei Vorschläge, die im Rahmen der Diskussion über das nationale Mobilitätsschema geprüft wurden. Zuerst kann festgestellt werden, dass die Investition in den Schienentransport in den großen urbanen Zentren vorrangig erscheint und ein dezentralisiertes System von Eisenbahnlinien innerhalb und außerhalb der Stadtbezirke sowie ein verstärkter Verbund der Netze integriert werden muss. Dann kann die Entwicklung von Hochgeschwindigkeitslinien erneut bekräftigt werden, doch bedarf es einer selektiveren und mit europäischen Netzen verbundenen Konzeption. Und schließlich erscheint eine Neuordnung der Bahnverbindungen in ländlichen Gebieten unbedingt notwendig. Sie muss in Verbindung mit einem angepassten Angebot an Verkehrsstraßen realisiert werden, um die individuelle Mobilität zu unterstützen.  

Retour au sommaire


N° 113 - Septiembre 2013

Red ferroviaria, movilidad espacial y dinámicas de territorios

Pierre MESSULAM
Responsable de la direction de la Stratégie, de l’Innovation, de la Recherche et de la Régulation de la SNCF

et
Nacima BARON
Professeur à l’Université Paris Est, membre du laboratoire Ville Mobilité Transports.

 

Este artículo analiza la evolución de las interacciones entre la estructura de las redes ferroviarias dedicadas a los viajeros, la evolución de la red urbana y los comportamientos de movilidad de los franceses. Para ello, se han identificado tres etapas. La primera más que todo histórica, analiza la red desde el comienzo de su construcción en el siglo XIX hasta nuestros días, paralelamente al estudio de las dinámicas urbanas y productivas del espacio francés. En ella se demuestra cómo el sistema ferroviario ha moldeado las relaciones entre las ciudades y cómo la oferta ferroviaria ha seguido la evolución de la movilidad de los franceses, con la aparición de nuevas opciones residenciales y nuevos usos del espacio y del tiempo. Esta reflexión conduce a tres propuestas que han sido examinadas en el contexto del Plan francés de movilidad. Como primera medida, la inversión ferroviaria en los grandes centros metropolitanos parece prioritaria y debe incluir una gestión sin barreras intra y periurbanas, así como una intermodalidad reforzada. Seguidamente, el desarrollo de líneas de alta velocidad puede reforzarse, pero teniendo una visión más selectiva y conectada de éstas con las redes europeas. Por último, parece indispensable volver a llegar a las zonas rurales, en asociación con una nueva oferta vial que acompañe la movilidad individual.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr