La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 125 - Septembre 2016

Le chômage des jeunes en France : une « épreuve » diversement vécue

Par Didier CHABANET
Chercheur à l’IDRAC Lyon et au Laboratoire Triangle de l’Université de Lyon (UMR 5206 du CNRS), et chercheur associé à Sciences Po-CEVIPOF

 

La sociologie du chômage a depuis longtemps mis en évidence les effets déstructurants et désocialisants de la perte d’emploi. La situation des jeunes chômeurs, aujourd’hui en France, suggère cependant que la multiplicité des expériences vécues ne se résume pas à ce tableau apocalyptique. La réalisation d’une vingtaine d’entretiens semi-directifs approfondis avec des jeunes âgés de 18 à 35 ans, au chômage depuis au moins un an, nous a permis de découvrir la pluralité des manières de faire face à cette épreuve et de lui donner sens. Si certains jeunes perdent confiance, ressentent un fort sentiment d’échec personnel et s’isolent, d’autres au contraire s’accommodent relativement bien de cette situation, développant des formes de sociabilité extra-professionnelle. À travers leurs récits, ont pu être identifiés un petit nombre de facteurs qui permettent de comprendre ces variations, au premier rang desquels l’âge évidemment, mais aussi l’appartenance sociale, le capital culturel, le genre et l’appartenance territoriale.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 125 - September 2016

Youth unemployment in France: A diversely experienced “plight”

Didier Chabanet,
researcher IDRAC Lyon and laboratory Triangle de l’Université de Lyon (UMR 5206 du CNRS), et researcher affiliated Sciences Po-CEVIPOF

 

The sociology of unemployment has long pointed to the destructive, desocializing effects of losing a job. However the current situation of jobless youth in France suggests that the variety of actual experiences does not reduce to this apocalyptic description. The approximately 20 semidirective, in-depth interviews conducted with young people from 18 to 35 years old on unemployment for a least one year reveal their diverse ways of coping with this plight and giving it a meaning. Although some interviewees lost confidence, felt a strong sense of personal failure and became isolated, others adjusted rather well to this situation and developed forms of sociability unrelated to the world of work. Their accounts bring to light a few factors that help us understand these variations. Among these factors, with age obviously the top-ranking one, are the sense of belonging socially or locally, cultural capital and gender.

Retour au sommaire


N° 125 - September 2016

Die Jugendarbeitslosigkeit in Frankreich : eine schwere Prüfung, die unterschiedlich durchgestanden wird

Didier Chabanet,
Forscher IDRAC Lyon und Laboratoire Triangle de l’Université de Lyon (UMR 5206 du CNRS), et assoziierter Forscher Sciences Po-CEVIPOF

 

Die Soziologie der Arbeitslosigkeit weist seit langem darauf hin, dass der Verlust des Arbeitsplatzes auflösende Auswirkungen auf die einzelne Psyche und den sozialen Zusammenhalt hat. Die heutige Lage der jugendlichen Arbeitslosen in Frankreich legt jedoch die Vermutung nahe, dass die Vielfalt der konkreten Situationen sich nicht auf dieses apokalyptische Bild reduzieren lässt. Die Auswertung von etwa zwanzig semidirektiven Gesprächen mit jungen Erwachsenen im Alter von 18 bis 35 Jahren, die seit mehr als mindestens einem Jahr arbeitslos sind, hat uns einen Einblick in die Pluralität der Verhaltensweisen und Einstellungen gewinnen lassen. Während manche das Vertrauen verlieren und sich von dem Gefühl bedrückt, persönlich gescheitert zu sein, abkapseln, finden sich andere, im Gegenteil, relativ gut mit dieser Situation ab und entwickeln Formen der außerberuflichen Gemeinschaftsfähigkeit. In ihren Darstellungen konnten einige Faktoren identifiziert werden, die es uns erlauben, diese Variationen zu verstehen, zu denen natürlich in erster Linie das Alter gehört, aber auch die soziale Herkunft, das kulturelle Kapital, das Geschlecht und die territoriale Zugehörigkeit.

Retour au sommaire


N° 125 - Septiembre 2016

El paro de los jóvenes en Francia, una «prueba» vivida de forma diferente

Didier Chabanet,
Investigador IDRAC Lyon y Laboratorio Triangle de l’Université de Lyon (UMR 5206 du CNRS)
y
Investigador asociado à Sciences Po-CEVIPOF

 

La sociología del paro ha, desde hace mucho tiempo, puesto en evidencia los efectos desestructurantes y desocialisantes de la pérdida de empleo. Sin embargo, la situación actual de los jóvenes parados, en Francia, sugiere que la multiplicidad de experiencias no se reduce a este cuadro apocalíptico. La realización de unas 20 entrevistas exhaustivas, semi-dirigidas, con jóvenes de 18 a 35 años, parados desde al menos un año, nos ha permitido descubrir las diversas formas en las que dichos jóvenes enfrentan y le dan sentido a esta prueba. Si bien algunos jóvenes pierden la fe, sienten un fuerte sentimiento de fracaso personal y se aíslan, por el contrario, otros se adaptan bastante bien a esta situación, desarrollando formas de sociabilidad extra-profesional. A través de sus relatos, se ha logrado identificar varios factores que permiten entender estas variaciones. En primer lugar, la edad, por supuesto, pero también el nivel social, el capital cultural, el género y la pertenencia territorial.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr