La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 125 - Septembre 2016

Quand l’innovation appelait à réformer l’entreprise : l’éclairage historique apporté par Walther Rathenau(1)

Par Blanche SEGRESTIN
Professeur au CGS, à Mines ParisTech, PSL Research University

 

L’œuvre de Walther Rathenau (1867-1922), dirigeant de l’Allgemeine Elektricitäts-Gesellschaft (AEG) et ministre au début de la République de Weimar, apporte un éclairage historique sur la manière dont les intellectuels et les dirigeants d’entreprise pensent, dans les années 1910, l’entreprise moderne et ses responsabilités sociales. Pour Rathenau, l’entreprise moderne se distingue non pas par sa taille, mais par sa capacité d’innovation collective. Il voit dans la capacité d’innovation le fondement des nouvelles responsabilités et propose en conséquence d’institutionnaliser un mode de gouvernance spécifique pour articuler le statut privé des entreprises avec leurs finalités d’intérêt collectif. À l’heure où la responsabilité sociale de l’entreprise (RSE) se débat entre éthique volontaire et approche utilitariste, la lecture de Rathenau montre que l’histoire de la RSE aurait pu suivre une autre voie, et il ouvre ainsi pour l’avenir des perspectives originales.

 

(1) Cet article est issu d’un programme de recherche sur la théorie de l’entreprise, conduit avec le soutien du Collège des Bernardins (département Économie, Homme, Société).

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 125 - September 2016

When innovation calls for reforming the firm: Walther Rathenau in a historical light

Blanche Segrestin,
professor (CGS, Mines ParisTech, PSL Research University)

 

The work of Walther Rathenau (1867-1922), the head of Allgemeine Elektricitäts-Gesellschaft (AEG) and a minister at the start of the Weimar Republic, sheds a historical light on the ideas that intellectuals and corporate executives in the 1910s had about the modern firm and its social responsibilities. For Rathenau, the modern firm stands out owing not to its size but to its capacity for collective innovation. Seeing this capacity as the grounds for the firm’s new responsibilities, he proposed institutionalizing a specific governance for articulating the firm’s private status with its finalities of collective interest. Now that corporate social responsibility is being debated from the angles of a voluntary ethics and utilitarian approach, reading Rathenau shows us that the history of corporate social responsibility could have struck out in a different direction. Original perspectives open for the future…

 

free download

 

 

Retour au sommaire


N° 125 - September 2016

Als die Innovation darin bestand, das Unternehmen zu reformieren : ein historischer Denkanstoß von Walther Rathenau

Blanche Segrestin,
Professorin am CGS, Mines Paris Tech, PSL Research University

 

Das Werk Walther Rathenaus (1867-1922), Präsident der Allgemeinen Elektricitäts-Gesellschaft (AEG) und Außenminister zu Beginn der Weimarer Republik, vermittelt eine historische Beleuchtung der Art und Weise, wie die Intellektuellen und die Unternehmensführer in den Jahren um 1910 das moderne Unternehmen und seine soziale Verantwortung auffassen. Für Rathenau definiert sich das moderne Unternehmen nicht durch seine Größe, sondern durch seine kollektive Innovationskapazität. Er sieht in der Innovationskapazität die Grundlage der neuen Verantwortlichkeiten und schlägt infolgedessen vor, eine spezifische Form der Unternehmensführung zu institutionalisieren, um die private Rechtsform der Unternehmen mit ihren Finalitäten des kollektiven  Interesses zu verbinden. In der heutigen Zeit, in der sich die Debatte um die soziale Verantwortung des Unternehmens zwischen ethischer Selbstverpflichtung und utilitaristischer Sichtweise bewegt, zeigt die Lektüre Rathenaus, dass die Geschichte der sozialen Verantwortung des Unternehmens einen anderen Weg hätte einschlagen können, und eröffnet somit originale Perspektiven für die Zukunft.

Retour au sommaire


N° 125 - Septiembre 2016

Cuando la innovación llamaba a reformar la empresa, el enfoque histórico aportado por Walther Rathenau

Blanche Segrestin,
Profesora del CGS, Mines ParisTech, PSL Research University

 

La obra de Walther Rathenau (1867-1922), líder de la Allgemeine Elektricitäts-Gesellschaft (AEG) y ministro a principios de la República de Weimar, aporta un enfoque histórico sobre la forma en que los intelectuales y dirigentes de empresa concebían, en los años 1910, la empresa moderna y sus responsabilidades sociales. Para Rathenau, la empresa moderna se caracterizaba no por su tamaño, sino por su capacidad de innovación colectiva. Veía en la capacidad de innovación el fundamento de las nuevas responsabilidades de ésta y proponía, en consecuencia, la institucionalización de un modo de gestión específico para articular el estatuto de las empresas privadas con sus finalidades de interés colectivo. En el momento en que la responsabilidad social de las empresas (RSE) oscila entre ética voluntaria y enfoque utilitario, la lectura de Rathenau demuestra que la historia de la RSE habría podido seguir otro camino, abriendo así perspectivas originales para el futuro.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr