La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
   
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

 

         
 

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète
   

 

 

Novembre 2009 - L'électricité solaire et les pays de la Méditerranée

Une spécificité française : l’intégration du solaire photovoltaïque au bâti

par Henri Triebel
Ingénieur des Ponts et Chaussées
Président de COFRAMENAL SAS

 

L’arrêté du 10 juillet 2006 a fortement réévalué le prix de rachat de l’électricité photovoltaïque par EDF, en portant le prix du kWh de 0,14 € à 0,30 €, voire à 0,55 € dans le cas des cellules photovoltaïques intégrées au bâti. Cette mesure a été en outre complétée par la création du crédit d’impôt « développement durable », au bénéfice des particuliers qui installent ce type d’équipement sur leur toiture.
La conséquence a été immédiate : si 35 MW avaient été installés en France en 2007, 105 MW l’ont été en 2008, ce qui représente un triplement de la puissance installée annuellement. Celle-ci demeure néanmoins modeste : le parc installé français s’établit aujourd’hui à 175 MW. A titre de comparaison, pour la seule année 2008, l’Allemagne a enregistré un volume d’installations supplémentaires de l’ordre de 1,35 GW, le chiffre étant de 3,1 GW pour l’Espagne.
Si la stratégie du Gouvernement espagnol a consisté à orienter les acteurs du marché vers la construction de parcs solaires photovoltaïques de grande taille, grâce à des tarifs élevés de rachat du courant, la politique française a été, à l’inverse, de favoriser l’intégration au bâti (panneaux photovoltaïques intégrés en toiture ou en façade de bâtiments résidentiels ou tertiaires) et, donc, le développement de projets de taille plus modeste.

Télécharger gratuitement l'article

 

Retour au sommaire


November 2009 - Solar electtricity and countries in the Mediterranean Bassin

A French specificity: Installing photovoltaic solar cells in buildings

Henri Triebel

 

A 10 July 2006 ministerial decision significantly altered the price at which Électricité de France purchases photovoltaic electricity: from 14 to 30 cents per kWh, or even 55 in the case of photovoltaic cells integrated in the buildings. As a follow-up to this decision, an income tax credit for “sustainable development” was introduced for private individuals who install this type of equipment on their roofs. The effects were immediate: compared with the 35 MW installed in the country in 2007, 105 MW were installed in 2008 — this amounts to tripling the installations per year. Nonetheless, France’s production capacity is moderate. Photovoltaic cells now account for 175 MW. By comparison, Germany, in 2008 alone, recorded a volume of additional installations of 1.35 GW; and Spain, 3.1 GW. Whereas the Spanish government’s strategy has oriented players in the market toward big photovoltaic solar farms by proposing high rates for buying the current thus generated, France’s policy has favored installing photovoltaic cells on buildings and houses with, as a consequence, the development of smaller-scale projects.

 

Retour au sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr